La Buse est un collectif indépendant né en 2018 composé de travailleur·euse·s de l'art et d’allié·e·s, qui interroge le milieu de l'art en tant que milieu de travail. La Buse réunit des artistes, auteur·rice·s, chercheur·euse·s, graphistes, critiques, commissaires d’exposition, enseignant·e·s, producteur·rice·s, traducteur·rice·s… autour des questions du travail et de l’éthique dans le champ de l’art.

La Buse questionne le système économique de l’art, les dispositifs de rémunération actuels de ses acteur·rice·s, leurs statuts, ainsi que les questions éthiques relatives au pouvoir et à ses abus : comportement déplacé à caractère sexuel ou moral, discrimination, conflit d'intérêts et plus généralement les situations d'inégalités entretenues par la méconnaissance et/ou le non-respect du droit.

Organisée en réseau autonome, La Buse cherche à susciter des échanges, proposer des outils et initier des actions concrètes. Son site internet rassemble un manifeste du collectif, un espace sécurisé pour le dépôt de témoignages concernant des situations abusives ainsi qu’un ensemble de ressources. Élément central des outils proposés par La Buse, la plateforme entend formuler des alternatives à la précarité et aux pratiques abusives, récurrentes au sein du milieu de l’art.
Chèr·e·s lecteur·rice·s,

La crise sanitaire de la COVID-19 et les mouvements antiracistes qui se déploient à travers le monde ont plus que jamais souligné les violences et les inégalités sociales. Si le champ professionnel de l’art était déjà marqué par les abus et les discriminations, la situation actuelle en dévoile les impasses et rappelle la nécessité de trouver des issues pour les travailleur·euse·s de l’art en difficulté.


Depuis plusieurs mois, La Buse travaille à la rédaction de ce site ainsi qu’à sa structuration et à sa mise en forme. Elle vous dévoile aujourd’hui un site en évolution, dont certains textes sont encore en cours d’écriture au sein de groupes de travail. Elle lance une plateforme destinée à rendre visible les situations d’abus dans le milieu des arts et des lettres, ainsi que les problèmes liés à la rémunération et aux droits des artistes-auteur·e·s.


Au-delà de la théorie, La Buse est un collectif en action. Depuis 2018, elle a participé à l’élaboration de nombreuses études et de nombreux événements : mission Bruno Racine, le SODAVI Île-de-France, Le bal jaune à La Générale, Forum Mobilis 2019 (“Artiste-auteur : un métier”), séminaire FRAAP (“Artistes-auteurs : vivre de sa création, tous les espoirs sont-ils permis ?”), workshop à l’invitation de Visible Project & Council, les assemblées d’Art en grève, les rencontres à La Colonie (“Ressources humaines : féminismes et travail de l’art”, etc.), Bas les masques Arts et culture, etc.

fermer
Faire un don
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci pour votre inscription, un email de validation vient de vous être envoyé.